Metronom' T1 : Tolérance zéro

1 154

Metronom’ T1 : Tolérance zéro
Une BD de Eric Corbeyran et Grun, édité par Glénat

metronom-t1-couv.jpgIl était une fois… Voilà comment commence Metronom’. Comme un conte, avec un château (pleine page en contre plongée) et un roi… fou comme celui de Ballade au bout du monde. Et pourtant, Metronom’ est la nouvelle série SF de Corbeyran, dessinée par Grun. Au cœur d’une Europe futuriste mais si peu lointaine de la nôtre, une femme tente de découvrir les raisons de la disparition de son mari, parti en mission spatiale et revenu – on le comprendra vite plus tard – accompagné d’une créature mystérieuse et étrangère (« Dans l’espace, personne ne vous entend hurler » comme le dit si bien un personnage, en clin d’œil, certes un peu trop forcé…) Dans son enquête, elle croise la route d’un journaliste rebelle et séduisant, romantique et héroïque… Bref, du déjà vu si souvent en BD… et surtout beaucoup de clichés dont cet album semble avoir du mal à se débarrasser. metronom-t1-1.jpgmetronom-t1-2.jpgmetronom-t1-3.jpgmetronom-t1-4.jpgEt pourtant, on la suivrait bien avec plaisir cette série. D’abord pour l’ambiance et la mise en couleurs des planches, les décors et les arrière plans vraiment réussis, dans un jeu d’éloignement et de proximité de notre réalitéEnsuite pour le rythme, juste équilibre entre scènes d’action et dialogues explicatifs qui laissent place à la réflexion – on pense par exemple aux lois « acceptées » par la population – et à un vrai suspens qui vous tient en haleine jusqu’à la fin de ce premier volume. Enfin, et surtout, pour cette idée originale et accrocheuse de mise en abyme littéraire, où le conte (écrit par le journaliste ?) vient interférer avec le caractère totalitaire de la société décrite dans le reste du scénario. Car finalement, c’est cet ouvrage qui semble le plus important et le plus dangereux pour…………… BruceA voir aussi Métronom’ la bande annonce

achetez sur weebulle

 

vous pourriez aussi aimer
1 commentaire
  1. Fred dit

    On à bien lu la même BD.
    nBelle couleur, bonne histoire, beau dessin, mais … un poil pénible, un peu trop de références (Christin, Bilal, … Alien). Et pourtant, on à foutrement envie de connaitre la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.